avril 2013

mercredi 10 avril 2013

Montage Tubeless

A l'ouverture du carton en provenance d'ULM Technologie, je vois que les pneus sont Tubeless. Par contre les demies jantes ne le sont pas. Je vais voir mes voisins de chez Point S pour mesurer le diamètre des trous de valve sur une jante : Ø11.3mm. J'en profite pour trouver un modèle de petite valve : 26 gr les 3. Et hop les demies jantes à la perceuse puis j'ébavure les bords pour ne pas blesser les valves : elles ont un Ø15mm au niveau du serrage. J'ai fait un petit embout taraudé Ø8mmx0.8 pour pouvoir tirer fort sur la valve enduite de liquide vaisselle pour que ça glisse. Je monte les différentes parties au silicone pour faire l'étanchéité. La difficulté avec les pneus Tubeless c'est le...

Lire la suite...

dimanche 14 avril 2013

Découpe de l'aluminium 2017A à la scie sauteuse

Pour couper la bande de 50cm d'épaisseur 6mm en alu 2017A de la fourche du train avant je n'ai qu'une sauteuse avec une lame "chinoise" à métaux. Pour avoir une meilleure coupe je place de temps en temps quelques gouttes d'alcool à bruler avec une seringue. La coupe est plus nette, l'avance est meilleure et les copeaux moins volages qu'à sec : La dernière photo compare la coupe avec alcool en haut et sans en bas. Attention, l'alcool est très inflammable, il faut prendre les précautions d'utilisation d'usage....

Lire la suite...

Cintrage de la fourche avant

Pour cintrer la fourche, il faut faire une trempe fraîche de l'aluminium. On se sert du savon de Marseille comme indicateur de température. J'avais déjà fait une mesure pour voir quelle teinte de marron on devait obtenir pour avoir la bonne température dans ce billet. J'utilise la gazinière de Madame, pour accélérer la chauffe je place son autocuiseur à l'envers dessus : Une fois le bon marron obtenu je bride la lame et son gabarit de pliage en bois sur la table. Là commence les efforts. Il faut faire bien attention que la lame ne glisse pas sur son gabarit. J'y ai fait de nombreux repères (zones plates, milieu, zones courbes). Pour indication, à la fin, je suis monté sur le "U" en...

Lire la suite...

Etriers de frein et moyeux de roues

Je regarde l'empilage de cotes pour dimensionner le moyeu des roues. Avec ces éléments ça coince : En effet, si je prend 2mm de jeu entre le pneu et l'étrier, j'ai une cote de 69mm entre disque et jante (les plans prévu pour un autre type de jante/étrier on une cote de 62mm). Je comprends pourquoi mon collègue Laurent Blin les a fraisé. Je décide d'enlever 4mm de matière dans les étriers et de monter cette cote à 65mm. J'agrandis le trou des jantes au Ø43mm pour qu'elles soient compatibles. Une fois fraisé, sans liquide de frein, sans vis de fixation et avec les plaquettes, un étrier pèse 528gr: Je taille deux ronds Ø70 d'alu 2017A un peu plus grand que nécessaire pour faire la rondelle...

Lire la suite...

vendredi 26 avril 2013

Les disques du CSA

Je viens de recevoir les disques du CSA et surprise le trou central est au Ø44mm, les trous de fixation au Ø5mm et les virgules sur la zone de freinage ont disparu. J'espère que ces modifications vont améliorer le comportement du système de freinage. Cela m'apprendra à usiner des éléments avant d'avoir toutes les pièces en main. Frédéric Montforte a revu sa copie et a monté des disques flottants de chez ULM Technologie. Un beau montage qui supprime bruits et vibrations. Il faut compter 82€ de disques, les vis/entretoises spéciales et une paire de nouveaux moyeux. Bon ce n'est pas trop grave, comme j'avais prévu plus de jeu qu'il ne fallait j'ai pu retourner mes moyeux. La fixation se fait...

Lire la suite...

Percer le titane quelle galère...

Pour évider la partie centrale de l'axe de roue du train avant en titane Ta6V grade 5 (90kg/mm²) je commence par un forêt de Ø3.5mm, puis Ø4.5, puis Ø5.5 et CRAC il casse net à une profondeur de 4cm !!!Je ne suis pas un expert mais je fais les observations suivantes : - C'est plus chiant à percer que l'inox. - Le titane ne doit surtout pas chauffer car comme il évacue très mal la chaleur il vous cuit les forêts presque instantanément. - L'affutage doit être parfait avec un angle de pointe plus important que le standard (qui est de 118°) environ 130°-140°. - Si l'hélice du forêt est émoussée la surchauffe est d'autant plus rapide et la casse inévitable, (je me demande même si il ne faudrait...

Lire la suite...

Page top