Premiers essais d'alternateur

Avec du fil de cuivre "émaillé" de Ø1.5mm je réalise deux bobines de 9 pôles. Chaque pôles est enroulé de 16 tours de fils, le sens de rotation est inversé de pôle en pôle. Comme les aimants sont placés en alternant leur pôles c'est comme si les 2 bobines étaient soumises à la même variation de flux magnétique. Attention elles ont une polarité.

Les 2 bobines sortent donc 4 fils munies de cosses serties qui vont me permettre différents arrangements. Je glisse sous une gaine thermorétractable un thermocouple "k" qui me donnera la température d'un pôle. Je vise les 300 watts de puissance à 3000tr/mn.

J'utilise des ampoules de 12 volts 55 watts de voiture. Elles font 55W à 12.2 volts, 57W à 13V et 64W à 14V. J'en est un petite de 20W@12V, 23W@13V et 26W dans le dernier circuit de charge.

Pour les mesures j'utilise un convertisseur de thermocouple "k" pour la température, un multimètre pour la tension efficace et un oscilloscope pour la fréquence et l’allure des courbes.

Une petite vidéo des tests :

En conclusion je dois revoir ma copie car les aimants sont très puissants et j'ai mes 300W à moins de 1000 tr/mn au lieu des 3000 tr/mn visés. De plus à 300W les bobines chauffent déjà beaucoup ~70°C mais je n'ai pas fait le test asser longtemps pour que la température se stabilise (la perceuse chauffe aussi !). Le fils doit tenir plus de 100°C. Je vais probablement augmenter la section du fils ce qui aura aussi pour effet de diminuer le nombre de tour par pôle et la tension à un régime donné. Cela diminuera la densité de courant car elle est de l'ordre de 6A/mm² (fils de Ø1.5mm=1.77mm², 2 bobines de 150W/14V=10.7A, 10.7A/1.77mm²=6A/mm²) et il vaut mieux s'approcher des 4A/mm². J'avoue je fais cela au pifomètre mais ce n'est pas le pire des instruments.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

Page top