Alternateur/régulateur bilan

J'ai changé l'interconnexion des fils du stator en réalisant des canons en laiton brasés recouvert de gaine thermorétractable. Au final j'ai 3 phases de 6 pôles de 8 enroulements de fil Ø2mm. Le redresseur/régulateur R&R Shindengen SH847AA ouvre bien le circuit de l'alternateur quand la tension de la batterie est supérieure à la tension redressée (fonction normal d'un pont de Graetz).
Il connecte l'alternateur pour la charge de la batterie quand la tension augmente. Pour exemple la tension à vide de ma batterie est de 12.3V après démarrage. Dés 2200tr/mn on voit la tension de batterie qui augmente et les courants (vu par la pince de mesure) dans les 3 phases de l'alternateur sont présents. Cela indique que les consommations des injecteurs, des bobines de commande de la pompe injection, valve du turbo, ECU, etc. sont compensées dés 2200tr/mn. Si le régime baisse le courant est à nouveau interrompu suivant un hystérésis assez grand (à la louche ~0.2 V).
Autour de 14.6V le courant est interrompu par ouverture du circuit des phases de l'alternateur (absence de courant dans la pince) et revient de temps en temps avec un petit hystérésis (< à 0.1v). J'observe des trains d'impulsions de courants écrêtés à l'oscilloscope : le R&R régule donc bien à 14.6V.

Le R&R ne chauffe pratiquement pas.

Par contre la température de l'alternateur augmentait de ~55°C (il faisait 15° ambiant soit 70°C au final ce qui est trop pour les aimants bien qu'ils ne soient pas exposés directement à cette température, c'est seulement le cœur des bobines du fait de la position du thermocouple) dans les périodes de sollicitation (présence de courant).
Marc, un lecteur attentif m'indique que l'échauffement pour venir de la saturation du circuit magnétique. Pourquoi pas ... il viendrait s'ajouter à deux autres sources :

  • un échauffement supplémentaire lié à la propagation de la chaleur du moteur par le réducteur. En effet la plaque arrière du réducteur qui est fixée au bloc moteur chauffe pas mal et propage la température du bloc moteur par les colonnettes à la plaque avant qui font autant de ponts thermiques. C'est très net au niveau de la culasse où l'arbre n'est pourtant pas traversant et dépourvu de porte roulement supérieur,
  • un échauffement mécanique lié à la rotation des arbres/roulements et le frottement de la courroie sur les poulies. A froid j'ai un jeu de 1cm de courroie et à chaud il n'y a plus de jeu du tout, le réducteur se dilate (c'est bien indiqué dans la doc).


J'ai riveté une hélice pour pulser de l'air dedans ce qui réduit l'élévation à 30°C: parfait.


Le bilan poids :

  • R&R SH847AA : 500gr,
  • rotor avec hélice, rivets et vis : 770gr,
  • stator avec sonde, fils souples, connecteur et bride : 850gr.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

Page top