Eprouvette embouts alus et tube carbone

Je mélange à la SR1500/SD2503 des petits morceaux de fibre de verre qui permettent d'isoler électriquement le tube carbone des embouts aluminium car ils ne font pas bon ménage. En effet il se forme une corrosion galvanique à l’interface. On trouve des explications pointues dans cette thèse.
Dans le forum Gazaile, Bernard Missol, un constructeur expérimenté, recommande la résine époxy Axson A175 et Serge rebondit sur ses propos avec la résine qui sert à collé les semelles des longerons l'Axson H9951.
Quand je regarde les propriétés mécaniques, la SR1500 tient plus de 65N/mm² et les époxys Axson 21-26 MPa (1Mpa=1N/mm²), la SR 1500 serait plus résistante. La différence d'éfficacité de collage doit être grandement influencée par la compatibilité de la matrice du carbone et de la colle époxy employée. La surface de collage de l'embout est de Ø17mmxPix20mm=~1000mm². La résistance théorique max serait de 65N/mm²x1000mm²=65kN soit ~6 tonnes avec la SR et ~2 tonnes avec l'A175. Si l'éprouvette tient mes 100kg j'en serai ravi et satisfait.

J'ai par ailleurs constaté des décollements plastique/alu collé à l'époxy après que les pièces soient mises à l'épreuve durant des cycles climatiques. Je décide de faire subir à l'éprouvette ces mêmes cycles dans une étuve climatique avec des paliers à -20°C et +70°C dans une humidité relative de 80%. L'éprouvette est maintenue en tration à 20 kg durant ces cycles.
eprouvette_alu_carbone_sr1500.jpg etuve_climatique.jpg etuve_-20_+70_hr80.jpg
Eprouvette en traction / étuve climatique / programme des cycles climatiques.

Il n'y a plus qu'à attendre le résultat de cette première torture...
Edit 16/6/2012: Deuxième épreuve avec plus d'un quintale en traction :
eprouvette_quintale.jpg
Prochaine étape, mesure d'effort jusqu'à la destruction. Pour cela il faut que je trouve un banc de test...

Commentaires

1. Le mercredi 13 juin 2012, 23:33 par pennec

ça c'est vraiment faire de la science pour la science

2. Le jeudi 14 juin 2012, 08:06 par Lino

Non ce n'est pas de la science pour la science. C'est pour avoir la garantie que les matériaux employés sont compatibles et tiennent les conditions climatiques. C'est une question de sécurité sur des éléments qui touchent aux commandes de vol. Il y a trop d'inconnus : matrice des tubes carbone, époxy de collage, préparation des surfaces pour laisser le moindre doute la dessus. Comme cela je serai "bien dans ma tête" en vol sur ces points qui sont réalisés sur ma propre responsabilité.

3. Le jeudi 14 juin 2012, 18:25 par pennec

met des rivets de sécu comme c'est dit dans la doc et tu seras sur !!!

4. Le vendredi 15 juin 2012, 21:55 par Lino

Serge, c'est bien mon intention de mettre des rivets de sécurité, mais avant, pour ma culture personnelle, je veux savoir comment se comporte ce collage carbone/alu : à 100kg et jusqu'à la rupture.

Page top