Avant d'avancer dans les finitions du tableau de bord je dois avoir une idée précise du schéma électrique. Je dois tenir compte des évolutions futures de l'avionique (radio VHF 8.33khz, transpondeur, intercom, pilote automatique, etc.) . Une autre difficulté c'est qu'aujourd'hui je ne sais toujours pas quel moteur je vais mettre dans cet ULM. Heureusement l'EMS de l'EFIS est hautement configurable. Pour réaliser le schéma j'utilise Visio de Microsoft et une de ses bibliothèques de symboles pas vraiment normalisés chez nous, mais dans un premier temps cela suffira :
schema_elec.jpg

Je vais vous exposer mon point de vue et justifier mes choix.
La batterie sera du type lithium/fer/phosphate (LiFeP04) pour sa légèreté, sa puissance et son fort courant de démarrage.
Comme son courant de court circuit est très important (plusieurs centaines d'ampères) je vais placer un disjoncteur thermique (calibré à 60A) général (hors circuit du démarreur) qui me servira aussi de shunt pour la mesure du courant de l'EFIS. En effet il a une relation linéaire de 1.6mV/A, le shunt standard de l'Efis est de 1mV/A il convient donc de faire une petite correction par un pont diviseur fait avec des résistances fusibles qui serviront aussi de protection en cas de fils de mesure qui se balade. Cela permettra de cadrer la consommation de courant et de déclencher une alarme en cas de disjonction.
Un deuxième élément de sécurité c'est un coupe circuit de batterie manuel. J'ai choisi un modèle standard BMS003 homologué par la fédération internationale de course automobile (FIA). Il supporte 500A et on peut déporter la commande vu que la batterie (à cause des fumées toxiques) et le BMS003 seront derrière la cloison parefeux. Il a de plus deux contacts secs NO et NC pour faire d'autres fonctions en cas de coupure (par exemple commuter sur une batterie de secours ).
disjoncteur_marine_60A.jpg fia_bsm003.jpg

Derrière le disjoncteur général on trouve classiquement un interrupteur "Master" de sécurité qui distribue le courant dans des interrupteurs secondaires pour définir autant de circuits protégés par des disjoncteurs thermiques (marque TE, série W28 qui à une grande plage de calibres). Bien sûr il y a aussi des prises USB de fortes puissances (5+10 watts) pour recharger les smartphones où alimenter les tablettes.
inter_securite.jpg disjoncteur_W28.jpg prise_usb_cigare.jpg

Rien de révolutionnaire la dedans, même pas une rangée de Polyswitch, pour une raison simple c'est que tout le câblage sera fait à l'aide de cosse type "Faston" avec blocage de sécurité (Lock On) et sertissage. J'ai acheté une pince à sertir avec de nombreuses matrices pour sertir un grand nombre de cosses.
pince_sertissage_trousse.jpg pince_sertissage_matrices.jpg


pince à sertir : 25€
prises USB, Interrupteurs, disjoncteurs, etc : 70€
Cumul Avionique : 4883€
Cumul outil : 953€
Cumul des dépenses : 9832€