Je me suis outillé pour dialoguer avec le BSI et ECU. Pour cela j'ai acheté en Chine une interface de communication. Elle permet de configurer le BSI et de retirer un tas de périphériques optionnels dont l'absence augmente la liste des défauts.
diagbox_a.jpg diagbox_b.jpg

Elle permet d'afficher en temps réel les paramètres de mesures issus du bus CAN de l'ECU. Comme cela j'ai les mesures physiques et celles interprétées par le système.
Avec un oscilloscope je peux synchroniser les vues des signaux avec les capteurs de vilebrequin et l'arbre à cames (AAC). Un petit exemple de ce que cela donne pour ces signaux et celui de la tension à la borne d'un injecteur :
aac+vilo_a.jpg aac+vilo_b.jpg aac+vilo_c.jpg

On voit en bleu le capteur de vilo avec son pole magnétique manquant qui sert à la détection de point mort haut et les 59 autres. En rouge le capteur de l'AAC qui donne la référence du cylindre 1. En brun le signal sur une borne de l'injecteur 1 où l'on voit 3 trains de pulses hautes tensions lorsque l'injecteur n'est pas sollicité pour cracher du gasoil. Là où la détection du PMH et le signal de l'AAC est à 0 donne le cycle du premier cylindre.

Ventes diverses, compresseur de climatisation, bloc ABS, vanne EGR, portière : -340€
Cata+fap, réservoir, amortisseurs : -220€ Cumul Avionique : 4883€
Cumul outil : 953€
Cumul des dépenses : 10720€