Pour faire plus de mesures je dois finir le réducteur pour pouvoir mettre le moteur en charge avec la méthode du moulinet de Charles Renard simplifiée par Michel Colomban que l'on retrouve dans la liasse de plans du Gazaile.
Entre deux séances d’usinage je fais deux maquettes à base de cartes d’évaluation de microcontrôleur : l’une pour singer les signaux des capteurs d’arbre à cames et de vilebrequin munie d’un potentiomètre pour faire varier le régime moteur virtuellement, l’autre qui reçoit ces signaux et délivre deux signaux de synchronisation : un de PMH du cylindre n°1 et l’autre un signal réglable pour sélectionner un des 232 passages de pole magnétique présents lors des 2 tours du vilebrequin. Le choix se fait en appuyant sur un des deux boutons de la maquette (+1 / -1) ou, comme il y a une interface série/USB, en entrant une valeur entre 0 et 0xE7 dans un terminal de PC. Ce dernier pulse de synchronisation permettra de déterminer avec précision la nature et quand interviennent les cycles d’injections sur chacun des cylindres. Cela facilitera grandement les observations à oscilloscope.